L’essentiel pour comprendre les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux ou RPS sont définis par l’INSERM comme la combinaison d’un grand nombre de variables, à l’intersection des dimensions individuelles, collectives et organisationnelles de l’activité professionnelle. Plus concrètement, ils apparaissent lors de la rencontre entre une personne, la manière dont elle fonctionne et une organisation de travail. En effet, chaque individu est différent, on ne le rappellera jamais assez. Pour les uns, une situation ne sera pas source de stress ou d’épuisement. Pour d’autres, la même configuration pourra s’avérer déséquilibrante. Chacun, à un moment de sa vie professionnelle, est susceptible de se trouver en situation de mal-être au travail.

Nous savons que les RPS portent atteinte à l’intégrité physique et mentale des salariés. Une myriade de signes et symptômes peuvent en être le reflet : nervosité, troubles de la concentration, du sommeil, palpitations, fatigue, douleurs diverses etc.

Bien évidemment, ce qui perturbe l’humain au travail aura des conséquences au niveau de l’entreprise, de l’établissement ou de l’association. L’absentéisme, le turnover, une dégradation de l’ambiance de travail, l’apparition de conflits, de tensions sociales, des risques légaux… Tout cela affecte, nous le savons aujourd’hui, la performance globale de la structure.

Quels sont les risques psychosociaux ?

  • Le stress est induit suite à un écart perçu entre les contraintes professionnelles et les capacités mobilisables par la personne. L’objectif parait réellement inatteignable, par manque de ressources personnelles ou de moyens mis à disposition par l’organisation.
  • L’épuisement professionnel, le burnout : Si ce stress s’inscrit dans la durée et qu’il est subi, il peut entrainer l’apparition d’un syndrome d’épuisement professionnel. Ce burnout se manifeste par un désintérêt pour le contenu de son travail, un épuisement physique, mental, émotionnel ou encore une dépréciation de ses propres performances et / ou de l’entreprise.
  • Les violences internes (commises au sein de l’organisation) ou externes (exercées par des personnes extérieures), qui comprennent l’ensemble des comportements hostiles à l’égard des individus au travail : propos désobligeants, insinuations, agressions physiques et verbales, mise au placard etc. Sous cette appellation, on classe également les harcèlements moral et sexuel ainsi que les discriminations.

Nos actions et formations pour prévenir et traiter les risques psychosociaux

Il est possible de prévenir ces risques psychosociaux et leurs conséquences. Afin de prévenir et traiter les risques psychosociaux, L’Institut Astrée a mis en place des actions concrètes d’accompagnement et de formation à destination des entreprises, du secteur-médico-social et des associations.